Lifestyle

Military Wife

Quand j’apprends aux gens que mon conjoint est militaire, il est vrai qu’on me pose beaucoup de questions à ce sujet. Comment gères-tu son absence ? N’as-tu pas peur ? Ou d’autres avec beaucoup plus d’affirmations du type « Ah mais moi je pourrais pas être avec un militaire !« . C’est vrai, être avec un militaire, c’est avant tout un choix personnel. Car on a beau aimé la personne le plus fort possible, si son métier ne nous convient pas, la relation ne pourra pas durer.

Cet article va être beaucoup plus spontané que les autres articles déjà publié. J’écris sans avoir de brouillon ou autre, juste en one shot.

La vie de « Femme de militaire » n’est pas un long fleuve tranquille c’est certain, mais il y a beaucoup de travail à risques autre que celui-là. Certains partent pour des gardes de 24h, et l’absence est présente également. Je prends l’exemple des personnes travaillant dans les hôpitaux, entre leurs gardes de nuit, des fois les journées qui se prolongent pour X raisons.. Leur travail est également au centre de leur vie et il faut essayer de tout faire fonctionner autour de cette base là.

La question qui revient le plus souvent c’est « Comment tu fais pour supporter son absence ?« . Et bien, je ne la supporte pas en réalité. En effet, les absences de mon conjoint, je ne les subi pas. J’ai choisi d’être avec lui, je savais dans quoi je m’engageais quand il a signé pour l’armée. Si vous subissez l’absence, c’est là qu’elle va commencer à être compliquée à gérer. Je la vois plutôt comme une chance de me retrouver seule avec moi-même, de peut-être travailler un peu plus, avoir plus de temps à consacrer à mes projets personnels. Parce que pour moi, c’est ça la solution à l’absence : avoir des projets personnels et être occupée. Je travaille toute la semaine, et je m’occupe quand je ne travaille pas. Je ne suis pas là à l’attendre toute la journée, ou sur plusieurs mois quand il part pour de plus longues missions. Bien sur, le fait d’être de nature très indépendante et solitaire aide beaucoup car je n’ai pas besoin d’être constamment entourée pour me sentir bien et rassurée. Je ne vais pas dire qu’il n’y a pas de jours où l’absence est difficile, car oui, il y a des anniversaires de loupés, des Noëls où il n’est pas présent.. Des moments de vie tout simplement où je souhaiterais qu’il soit là. Mais il ne l’est pas, et à quoi ça sert de remuer ça mis à part nous faire du mal ? Au contraire, je profite encore plus de l’instant présent quand il arrive à être là pour certaines occasions, ça rend les moments partagés beaucoup plus précieux. Je dois tout de même dire merci à l’inventeur du téléphone et d’internet, qui aide beaucoup pour avoir des nouvelles de l’autre quand il part.

La confiance est également un sujet qui attise beaucoup la curiosité, ce que je peux totalement comprendre. Outre la réputation des militaires, il est vrai que de savoir son conjoint partit pour plusieurs mois est parfois difficile à concevoir sur le plan de la confiance. Mais je trouve qu’au final, qu’il soit à côté de nous ou à plusieurs milliers de kilomètres, la confiance doit être la même. Quand je regarde mon entourage ou quand j’écoute les gens parlés, il n’y a pas lieu d’avoir moins confiance en son conjoint car il est à l’armée. S’il veut vous tromper, qu’il rentre tous les soirs ou pas, il le fera. Un uniforme ne changera pas cette donne, ni le fait qu’il parte plusieurs mois dans un autre pays. La confiance se construit au fur et à mesure, comme dans toutes relations. Elle se gagne.

On me demande aussi si ce n’est pas trop dur de vivre avec un militaire. Cette question me fait rire en général. Je la comprends bien sur, mais je la trouve néanmoins très drôle. Militaire c’est son travail, pas sa personnalité. Alors oui, c’est clair et net que ma maison est souvent bien rangée car il n’aime pas voir les choses trainer, que le lit est toujours fait et que les choses sont cadrées. Si on regarde bien, qui n’a pas de cadre de vie comme celui-ci ? J’ai connu des personnes bien plus strictes que mon conjoint et qui n’était pas militaire. On s’imagine souvent que vivre avec un militaire c’est être debout à 6h du mat’ tous les jours, que la maison est rangée au carrée et que le lit est fait au millimètre près. Hum, chez moi c’est pas vraiment comme ça que ça se passe. Alors oui, comme je l’ai écrit plus haut, c’est vrai que nous avons un cadre de vie où l’on pourrait facilement comprendre que mon chéri est militaire, mais ce n’est pas non plus un stage commando à la maison. Comme n’importe quel couple, des fois la vaisselle traine, ou le plaid n’est pas bien plié sur la canapé et j’ai parfois l’impression d’avoir organisée une soirée de 24h chez moi tellement la maison est en bazar. La vraie vie quoi.

La chose la plus difficile dans le fait d’être une femme de militaire pour moi, c’est l’organisation. C’est totalement impossible de s’organiser avec un militaire à la maison. Il peut être appelé à n’importe quel moment, partir pour des missions alors que ce n’était pas prévu. Alors prévoir sur du long terme, je dirais que c’est carrément impossible. On apprend très vite à vivre au jour le jour, du coup. Prévoir des choses maximum d’une semaine à l’autre. Mais nous ne nous disons jamais « du coup on part où au mois de juillet l’année prochaine ? » car nous ne savons pas s’il sera là ou pas. Il faut tout de même essayé de prévoir des choses, car sinon nous nous privons pour rien, mais disons que cela se passe très rarement comme prévu. C’est un peu embêtant pour notre famille, car il faut se caler une date au moins 1 mois à l’avance par rapport à mon travail, mais qui peut-être annulé au dernier moment à cause de celui de mon conjoint. Vous engagez à être présent pour un mariage ou un anniversaire prévu 1 an à l’avance ? Haha, impossible aussi. Vous pouvez espérer être présent à ces événements, si la chance (et tout de même une bonne organisation) est avec vous, vous allez peut-être réussir à y aller, ou parfois vous irez sans votre conjoint, c’est comme ça et ce n’est pas grave. Il faut juste partir du principe où s’il est là, tant mieux c’est absolument génial et du coup on profite encore plus du moment, et s’il n’est pas là tant pis, ça fait partit du « pack » du militaire.

Ce que j’ai le plus appris depuis les années où mon chéri est militaire, c’est de profiter. Profiter de lui, profiter du temps qu’on a, profiter de petites choses qui pour d’autres personnes n’ont aucune importance. J’ai appris à avoir une grande autonomie, à me satisfaire de moi-même et à m’occuper toute seule. J’ai appris que oui c’est dur, mais que je préfère largement le voir épanoui dans son travail plutôt que le voir partir et rentrer le soir ennuyé car il fait un travail qu’il n’aime pas. J’ai surtout appris à voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, car la vie est tellement plus facile vue sous cet angle. Parce que non, nous ne sommes pas dans American Wives et qu’on est souvent seule avec notre mental, ça m’a appris à avoir la tête sur les épaules et à relativiser tellement de choses pour lesquelles je me prenais la tête avant, et qui n’ont au final, pas grande importance. J’aime le fait que mon conjoint soit militaire, j’aime que parfois il parte quelques semaines, et j’aime encore plus quand il rentre à la maison.

Tout ce que je viens de dire ici est bien sûr mon propre avis, tiré de mon expérience personnelle. Je peux comprendre que pour d’autres personnes cela soit plus difficile, ou même plus facile qui sait ?

S’il y a d’autres femmes de militaires, ou même des personnes qui veulent réagir tout court à cet article, poser des questions, je serais ravie d’en parler avec vous en commentaire, alors n’hésitez pas !

En espérant que cet article qui ne ressemble pas à ceux que j’ai déjà fait vous a plu ♥

IMG_2604(1)

Rejoignez moi sur Instagram 😉

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. Avatar

    Alors là, j’ai adoré ton article!

    Tu n’imagines même pas l’impact qu’il a eu sur moi (qui ne suis pas femme de militaire). Je me suis dit en lisant le titre « Oh qu’est-ce que ça doit être dure! Je pourrais pas, ça doit pas être facile, elle est courageuse! » et après avoir lu ton article, je t’avoue que mon point de vue à changer.

    Je ne me vois toujours pas femme de militaire, puisque j’ai ce besoin d’être entourée, d’avoir mon copain proche très souvent (non pas H24 coller à moi hein, j’aime qu’on ai chacun nos vies aussi) Mais… ta façon d’écrire, de parler, de décrire les choses, de t’exprimer… font que … Je suis TOTALEMENT D’ACCORD avec toi! J’adore la façon positive que tu as de prendre les choses! Encore plus que moi!

    C’est juste fantastique! vraiment!

    J’imagine même pas ton bonheur et ta joie quand ton ami est de retour et à quel point les moments que vous avez à deux sont encore plus précieux.

    En tout cas, félicitations pour ton article, il est très bien écrit, on sent que tu parles avec ton coeur. Pleins de bonheur à vous.

    1. Avatar

      Wow quel commentaire ♥ ! Ton retour me fait vraiment extrêmement plaisir !!

      C’est vrai qu’il faut voir les choses du bon côté car ça peut être difficile parfois (mais c’est ça la vie, non ?). Je comprends que tout le monde ne pourrait pas avoir un/une conjoint/e militaire car c’est une vie assez spéciale et il faut accepter de se retrouver seul souvent.

      Je peux dire qu’on se sent « déconnecter » de la réalité quand il rentre, tellement on profite de l’instant présent, et c’est super chouette comme sensation :D.

      Merci encore pour ton super commentaire !

      1. Avatar

        Oh non mais vraiment! Ton article est vraiment parfait!

        J’ai adoré le lire! Merci à toi pour ton partage a travers celui-ci ❤

        J’aime ta façon de voir les choses, vraiment!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *