Maternité

Ces choses qui m’énervent en tant que nouvelle maman

Voilà plusieurs mois maintenant que je suis devenue maman. J’ai remarqué au fur et à mesure que des gens plus ou moins proches se permettaient des commentaires qui me dérangeaient un peu – même s’ils sont dit pour « aider » et ne sont pas méchants -. Je pense que tout le monde y a eu droit un jour ou l’autre.

4C9F9724-9725-4AB4-BD49-74CEE2D3DA11

Je vais directement commencer par ces deux phrases qui m’énervent le plus, mais surtout que je ne comprends pas : « Ne la prend pas trop dans tes bras », qui va souvent de pair avec « Tu devrais la laisser pleurer un peu ». Pourquoi ? Pourquoi est-ce que je devrais laisser mon bébé pleurer alors que je peux lui apporter ce dont il a besoin ou le consoler ? C’est vrai, ma fille est un bébé beaucoup porté – en écharpe ou dans les bras -, mais n’en est pas moins difficile. Elle a ses moments où elle joue seule sur son tapis d’éveil, ou quand nous la posons un peu dans la balancelle car nous avons besoin d’être totalement libre de nos mouvements. Et oui, c’est un bébé extrêmement câliné et bisouté – c’est français ça ? -. Mais je ne vois pas où est le problème. Au contraire, un bébé a besoin de ça à mon sens. Il a gentiment passé 9 mois dans votre ventre, en total osmose avec vous, et il faudrait du jour au lendemain le priver de cela ? Pas chez moi, ça c’est clair.

Je ne suis pas fan du concept 5-10-15, à savoir laisser pleurer son bébé 5 minutes, 10 minutes etc. avant d’aller le voir. Je pars du principe qu’un bébé, et encore plus un nourrisson ne fait pas de caprice, il a juste des besoins. Certains verront le fait d’aller voir son bébé dès qu’il pleure comme étant à sa merci, je vois ça comme étant une simple réponse au problème et besoin que pourrait rencontrer bébé. Même quand il faut dormir, ma fille est encore accompagnée au sommeil quand elle nous en fait sentir le besoin. Nous la berçons dans nos bras jusqu’à ce qu’elle s’endorme. C’est aussi un moment que nous partageons avec elle afin de l’apaiser et de l’aider.

Et je me dis que si un jour elle devient capricieuse à cause de ça, au final, ça ne regarde que nous. C’est chez nous qu’elle habite et non chez les autres.

Pour rebondir sur le sujet du sommeil, j’ai eu plusieurs fois le “conseil” « Tu devrais la réveiller la journée pour qu’elle dorme la nuit ». Je ne trouve pas cela spécialement méchant, mais avez-vous déjà essayé de réveiller un bébé qui a envie de dormir ? Chez nous en tout cas c’est IM-PO-SSIBLE. Rien ne la réveille. Il peut y avoir musique, télé, aspirateur et j’en passe qu’elle dort toujours. Chaque enfant à son rythme, et je pense qu’il serait bon de l’écouter avant de vouloir à tout prix le façonner à suivre le notre – souvent car cela est plus confortable, c’est vrai -. Chaque enfant est différent, et même si cela est fatiguant, je préfère suivre le rythme de ma fille qui fera bien ses nuits un jour ou l’autre. Patience donc.

fb66b17e-6e4a-461e-b658-36b3efc0bf6a

Encore deux phrases qu’on me dit ensemble en général : « Tu allaites encore ? » et « Tu devrais lui donner moins à manger ». Je le reconnais, ma fille est un bébé très bien portant du haut de ses 4 mois. Un petit bouddha quoi.

J’ai toujours préféré les bébés avec des petits bourrelets un peu partout, je trouve ça tellement mignon. Pour d’autres, cela s’apparente plus à un excès de nourriture. Ma sage-femme m’avait prévenue qu’un bébé allaité était en général plus costaud que la moyenne, et que c’était normal. Pourquoi alors la retirer du sein alors qu’elle est en train de se remplir l’estomac tranquillement ? Idem que pour les premiers “conseils”, je ne comprends pas.

C’est un bébé en parfaite santé, avec une excellent courbe de croissance. Je pense que s’il y avait un problème, le médecin me l’aurait signalé depuis longtemps.

Je termine à l’heure où j’écris cet article, mon quatrième mois d’allaitement. Ce n’est rien du tout quatre mois, en réalité. Nous sommes tellement conditionnés dans notre société à “ne pas s’oublier”, à continuer de sortir même quand nous devenons parents, que ces quatre mois peuvent paraître longs pour d’autres. Mais je ne sacrifie en rien ma vie en allaitant encore. Je m’organise, tout simplement – et entre nous, faire la fête jusqu’à pas d’heures quand tu as un bébé qui ne fait pas ses nuits, ça ne me dérange pas de passer mon tour -. L’allaitement est de plus en plus vu comme une contrainte, alors que pour moi c’est un cadeau. Alors oui, j’allaite encore et j’allaiterais jusqu’à ce que je doive arrêter, et j’en suis très heureuse – et ma fille aussi -.

Voici donc une petite liste de ce que j’ai le plus entendu en tant que nouvelle et jeune maman depuis la naissance de ma fille. Je n’ai jamais été vexé d’une de ces réflexions car je sais qu’elles ne sont pas dites méchamment, mais je reste néanmoins campée sur mes positions. Il faut donc s’armer de patience, de sourire et aussi de dialogue. Expliquer que chacun voit midi à sa porte, et donne l’éducation qu’il a envie à ses enfants, et c’est très bien comme ça.

Vous avez déjà eu d’autres phrases de ce style lorsque vous étiez – ou êtes – une jeune maman ?

ces choses qui m'énervent nouvelle maman

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Avatar
    tuaanaa a dit :

    Entièrement d’accord avec ton article , même si comme tu le dit ce ne.sont pas des remarques dites  » méchamment  » ce sont des petite choses qui peuvent être agaçante ..

    1. Avatar

      Trèèèèès agaçantes haha 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *