Maternité

Le 4e, 5e et 6e mois de bébé

Ça fait un petit bout de temps que je ne suis pas venue parler de l’évolution de ma fille. Et pourtant, ces derniers mois ont été tellement riche en évolution. Le temps passe à une allure folle et elle grandit à vue d’œil. J’ai du mal à croire qu’elle était un tout petit bébé il y a quelques mois. Je vais regrouper dans cet article ses évolutions du 4e, 5e et 6e mois.

IMG_3934

Le quatrième mois

Ce mois a sûrement amené la chose que j’avais le plus hâte d’entendre : son rire. Elle a rigolé pour la toute première fois – un vrai rire qui dure longtemps – quelques jours après son moisniversaire. Et quelle émotion ! J’en ai même versé une larme – maman sensible bonjour -. Depuis ce jour elle rigole très souvent, c’est un bébé sourire.

Lors de son quatrième mois, son rythme sieste/nuit a vraiment été mis en place, et les tétées se sont donc espacées naturellement. Surtout la nuit, elle se réveillait entre 2 et 3 fois en moyenne contre 4 fois minimum le mois précédent. Elle a commencé à avoir ses heures fixes pour faire des siestes la journée et dormir la nuit. Et je dois dire que c’est un vrai bonheur car cela permet de retrouver un rythme de vie plus facile à gérer.

Nous avons déménagé lors de son quatrième mois, ce qui a perturbé son rythme pendant quelques jours, mais elle s’est parfaitement adaptée à son nouvel espace et s’est régulée seule vraiment rapidement.

C’est également lors de ce mois-ci qu’elle a acquis la reconnaissance faciale et auditive de ses grands-parents – pour leur plus bonheur -. Dès qu’elle les voyait, elle souriait et râlait si nos parents avaient le malheur de la poser car elle a bien compris qu’avec papy et mamie elle a la chance de rester – toujours – dans les bras.

Son mois a amené également un changement de garde-robe complète car elle est passée à la taille 6 mois pour tous les vêtements.

Le cinquième mois

Je croyais à ce moment là que le quatrième mois avait été une vraie grande évolution pour elle.

Pendant ce mois-ci, son papa est partit en mission le mois complet, sans rentrer une seule fois. C’était donc la première fois que je me retrouvais véritablement seule 24/24h avec mon bébé. Heureusement que les téléphones existent, car elle a pu voir son papa régulièrement grâce aux appels vidéos, et je dois dire que cela la calmait quand elle était énervée – et que je sentais bien qu’elle voulait seulement papa -. Il m’a également laissé un tee-shirt avec son odeur imprégné dessus pour les couchers difficilescar elle s’endort la plupart du temps dans les bras de son papa -.

IMG_5637

Elle a commencé à attraper tous les objets qu’elle trouvait, et par la suite à tous les mettre à la bouche. Elle veut tout toucher, tout goûter. J’ai donc posé de nouveaux jouets à côté d’elle sur son tapis, et elle a également commencé à se retourner ce mois-ci. Non sans fierté, elle arrivait à se tourner sur le ventre mais avait plus de mal à se retourner sur le dos après ça.

Nous avons commencé la nourrice ce mois-ci, afin de la préparer progressivement à passer du temps chez la nourrice car j’allais reprendre le travail. Elle a mis environ 2 semaines à véritablement s’adapter.

La reprise du travail a également signé la fin de mon allaitementqui a été très compliqué à gérer émotionnellement pour moi -. Nous sommes passé au lait en poudre progressivement, en mélangeant tout d’abord mon lait et du lait en poudre, puis en supprimant une tétée par une tétée. Elle s’est très bien adaptée à cette nouvelle manière de boire, même si la tétée du soir et du matin a été plus difficile à retirer.

Je ne sais pas si c’est le fait d’être passé au lait en poudre ou pas, mais en plus de passer au 9 mois en taille de vêtements, elle a également beaucoup plus dormi la nuit. Elle se réveillait 2 fois lorsque c’est moi qui me levait, et 1 fois lorsque c’était son papa – parce que fin de l’allaitement et reprise du travail entraîne donc le lever du papa la nuit également -.

Ce qui a marqué particulièrement ce cinquième mois, c’est le fait qu’elle a sortit sa première dentencore une larme de versée pour moi -. Et elle ne s’est pas arrêté là, puisque 1 semaine et demie plus tard, elle a sortie la deuxième. Mon petit bébé avait donc ses deux dents du bas qui étaient sorties. Elle n’a pas eu mal, n’a jamais râler, pas d’érythème fessier ni de fièvre. Elle bavait juste énormément.

IMG_5314

Le sixième mois

C’est le mois où nous avons commencé la diversification alimentaire. Je suis très intéressée par la DME (diversification menée par l’enfant), mais j’avoue que je trouve le stade purée lisse tellement mignon que nous avons commencé par ça. Autant dire que les premières fois ont été très compliquées car elle ne sait pas manger à la cuillère et n’aimait pas le goût des légumes.

Nous avons eu le bonheur d’avoir une nuit complète – pour bébé, mais pas pour maman – pour la première fois. J’avoue que j’avais l’espoir qu’elle fasse enfin ses nuits. Mais non, ça n’a duré que 2 jours.

En parlant de sommeil, ma fille avait toujours besoin d’accompagnement au sommeil avec des câlins dans les bras de son papa en général, et une musique douce. Nous la berçons pendant environ 15/20 minutes, elle s’endort dans nos bras et nous la posons dans son lit endormie. La bonne nouvelle pour son sommeil, c’est qu’elle attrape maintenant toute seule sa tétine. Bon, elle n’arrive pas à la mettre dans le bon sens dans sa bouche pour le moment, mais c’est un apprentissage en cours.

Sa troisième dent est sortie ce mois-ci, non sans mal cette fois. Heureusement, ma nourrice m’a conseillé des suppositoires à base de camomille qui ont super bien marché. Elle a aussi attrapé sa première angine à cette période. Sûrement un rapport avec les dents, mais ça a été très compliqué à gérer car elle recrachait les médicaments qu’elle devait prendre.

En plus de rouler, ce mois-ci ma fille a commencé à se tenir beaucoup plus assisetoujours appuyé sur quelque chose – et elle aime beaucoup ça. Elle peut regarder beaucoup plus son monde et ça colle bien avec son envie de découvrir son environnement en roulant partout où elle peut aller.

Pendant ce sixième mois, on a pu constater qu’elle vouait un amour absolu à son père. Elle a des cœurs dans les yeux quand il va la chercher chez la nourrice le soir, ou même quand il va la chercher le matin au réveil. Elle a même commencé à faire des câlins « voulus », à se poser contre nous volontairement.

Ça y est, nous avons passé un cap avec la fin de ses six premiers mois de vie. Nous le voyons bien, ce n’est plus un nouveau né mais bel et bien un bébé plein de vie. Ces mois sont passés à une vitesse folle, et l’évolution de ma fille est tellement rapide. Quand on regarde des photos, on a du mal à croire qu’elle a été un bébé de 3 kilos, qui ne tenait pas sa tête et que l’on portait d’un seul bras pendant de longues heures – sans avoir mal -.

Je suis plus qu’heureuse de voir que c’est un bébé sourire, et qu’elle a une forte envie de découvrir le monde et ce qui l’entoure. J’ai hâte de passer encore plus de temps avec elle ces prochains mois pour voir toute son évolution.

4e 5e 6e mois en tete

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *